PIERRE-YVES GIRARD: LA LIGNE EMPREINTE LA COURBE

Communiqué de presse

PIERRE-YVES GIRARD: LA LIGNE EMPREINTE LA COURBE
Apr 2 – Apr 26, 2015

La Galerie D'Este est fière de présenter l'exposition solo du peintre Pierre-Yves Girard intitulée La ligne empreinte la courbe du 2 au 26 avril 2015. Dans ce nouveau corpus, Girard explore l'apport de l'outillage mécanique dans la réalisation de ses tableaux. 

Muni d'un outil conçu sur mesure selon ses besoins, il réussit à générer une extension mécanique ainsi qu'un point d'appui permettant de contrôler davantage le mouvement naturel du corps qui est par nature très oscillatoire. La moindre variation dans le geste continu suffit à faire basculer la régularité des formes pour créer une composition inédite. En stabilisant le mouvement de balayage de la peinture sur la surface, mais sans toutefois renoncé à la spontanéité du mouvement, Girard développe une technique unique qui permet une meilleure cohésion entre la composition qu'il visualise et appréhende et celle qu'il crée.

Les oeuvres de Girard invitent le spectateur à entrer en contact avec son univers où une multitude de possibilités, de formes et de structures s'ouvrent, se referment, se répètent, se multiplient et se déconstruisent. Oscillant entre le clair et l'obscur, il nous présente des compositions qui malgré la régularité des formes et les éléments de symétrie nous semblent parfois chaotiques. Il nous laisse ainsi dans l'intrigue face à cet équilibre harmonieux entre ce qui émane du contrôle et ce qui découle de l'exploration.

Né en 1982 à Chicoutimi, Pierre-Yves Girard vit et travaille à Montréal. Diplômé de l’Université du Québec à Montréal en arts visuels, il est membre du Centre Clark depuis 2006. Il a obtenu une résidence de production au Centre Sagamie en 2013 et il a participé à l'exposition collective Projet Homa II - Les espaces réciproques à la maison de la culture Maisonneuve en 2014. Il présentera une exposition solo à la maison de la culture Frontenac en octobre 2015. Son travail se retrouve dans plusieurs collections privées et corporatives. 

Texte de Daisy Lilly Best