MICHELLE FURLONG

Communiqué de presse

MICHELLE FURLONG
Mar 29 – Apr 15, 2012

« Penser un corps, c’est le recouvrir, le dissimuler, le retenir afin de l’exposer, le révéler et finalement le rendre libre. »
-Michelle Furlong

La Galerie D’Este est fière de présenter Rêves sous la peau, une exposition solo du nouveau corpus d’œuvres de l’artiste canadienne Michelle Furlong. La forme humaine et ses délimitations sont les considérations primordiales liées à son travail. La démarche de Furlong, dont le point de départ réside dans le dessin et la peinture, intègre des références à la performance, la sculpture et la danse tout en conservant une approche représentationnelle qui reflète son exploration sémiologique. Des physionomies tordues, seules ou regroupées, assument des poses presque dénaturées. Furlong teste ainsi les limitations du corps. Les figures dégagent aussi la sérénité et la concentration d'un danseur, et leur grâce corporelle est belle.

Furlong utilise des éléments formels et métaphoriques pour démontrer que la peau est en quelque sorte une barrière semi-perméable qui sépare l’individu du reste du monde. L’artiste couvre le corps de couleurs, de symboles et de textures, l'enveloppant dans du tissu afin de représenter et d’explorer une surface qui à la fois le révèle et le camoufle. Les jeux de couleurs sur la peau suggèrent la notion que le moi intérieur est révélé par ce qui le contient, que d'une façon ou d'une autre l’intériorité s’imprime sur le corps, à la vue de tous.

Michelle Furlong a étudié à l’Université de Moncton et à l’Université Concordia, où elle a obtenu un baccalauréat en arts visuels en 2006. Elle a ensuite fait des études avancées au Nova Scotia College of Art & Design. Elle a présenté son travail dans le cadre d’expositions solo et de groupe au Québec, au Nouveau-Brunswick et aux Etats-Unis, et elle a reçu un prix du Vermont Studio Center en 2009. Son travail se retrouve dans des collections privées et publiques incluant celle de la Bibliothèque et archives nationales du Québec.


-


"To begin with the human body – to cover it, to conceal it and to contain it, so as to expose it, reveal it and set it free."
-Michelle Furlong


Galerie D’Este is proud to present “Rêves sous la peau (Dreams beneath the skin)”, an exhibition of new works by Canadian artist Michelle Furlong. The human figure and its defining perimeter are of primary concern in these works. Furlong’s process, based in drawing and painting, incorporates references to performance, sculpture and dance and retains a strong graphic assurance that anchors her semiotic exploration. Writhing figures, alone and in groups, assume poses that verge on the unnatural as Furlong tests the limitations of the body. At the same time, the figures radiate a dancer’s serenity and concentration, and their graceful physicality is beautiful.

Furlong uses elements of literalism and metaphor to explore the significance of the skin as a semi-permeable barrier separating the self from the exterior world. She swathes the figure in a range of colours, patterns and textures, wrapping it in fabric to represent and explore a surface that both reveals and camouflages the body. These plays of colour across the skin suggest the notion that the inner self is revealed by that which contains it, that it somehow imprints itself on the skin for all to see.

Michelle Furlong trained at Moncton University and Concordia University, where she obtained her BFA in 2006, before pursuing advanced studies at the Nova Scotia College of Art & Design. She has shown her work in solo and group exhibitions in Quebec, New Brunswick and the United States and was the recipient of an artist’s grant from the Vermont Studio Center in 2009. Her work features in private and public collections including the Bibliothèque et archives nationales du Québec.