IVAN MARKOVIC

Communiqué de presse

IVAN MARKOVIC
Mar 7 – Mar 24, 2013

« Le papier est le médium approprié pour capter les émotions humaines et les expressions du langage corporel. Les propriétés du papier sont une réflexion de la condition humaine, avec des aspects de force et de grande faiblesse, en opposition à l’impénétrabilité de la pierre ou du métal. »                          

–Ivan Markovic

La Galerie D’Este est fière de présenter « Variations sur l’isolement », la première exposition solo d’Ivan Markovic à Montréal. Combinant sa nouvelle série de sculptures de papier et une sélection de croquis, dessins et collages inédits, cette exposition se tiendra du 7 au 24 mars 2013.

Dans cette récente série de sculptures, Markovic crée des personnages sans domicile fixe. Ses figures de taille moyenne, produites à l’aide de papier fixé sur des armatures métalliques, sont d’autant plus détaillées en raison de l’intégration de techniques de moulage afin de créer des attributs plus expressifs. Il ajoute également des papiers texturés, colorés et aux épaisseurs variées pour représenter la peau, le cuir, la fourrure, les cheveux, de même que du plastique translucide.

Dans sa pratique sculpturale, Markovic communique facilement le caractère, l'émotion et l'attitude à l’aide de gestes simples : la tête inclinée d’un vieillard, la posture courbée d’un musicien ambulant à la fin d’une longue journée, ou bien la démarche énergique d’un jeune nomade. L’intégration d’oeuvres sur papier, incluant des croquis, des dessins détaillés et des collages, démontre l’habileté de l’artiste à transposer sur papier en seulement quelques traits l’essence d’un individu. L’approche suggestive de Markovic est le fruit de multiples regards fuyants et rapides, telle l’attention non soutenue portée vers un mendiant, un musicien ambulant ou une passant ; conséquemment, une impression rapide peut aussi susciter la curiosité, l’empathie, voire l’admiration.

Né à Montréal en 1970, Ivan Markovic est néanmoins nouveau sur la scène artistique montréalaise. Suite à l’obtention d’un baccaulauréat de l’Université Concordia en 1994, il a vécu à Madrid où il a grandement contemplé les oeuvres de El Greco, Velasquez et Goya. Ayant terminé une Maîtrise à l’Université Leeds en Angleterre en 1997, il est ensuite retourné à Madrid où il s’est concentré sur sa production artistique et l’enseignement. Markovic a réalisé sa première sculpture en 2001, un relief inspiré d’une série de gravures de Goya, et un an plus tard a débuté sa pratique de sculptures de papier. Depuis 2010, il vit et travaille à Montréal.