LUDMILA ARMATA : MISFITS

Communiqué de presse

LUDMILA ARMATA : MISFITS
Jun 16 – Jul 3, 2011

« Ses peintures sont davantage réalistes que ses gravures. Le sujet est clair. Ce qui est moins évident, plus nuancé, est leur signification. En termes techniques, ses œuvres se rapprochent d'une tradition développée par Rembrandt. […] Les figures emmaillotées sont incorporelles, elles sortent de la matière et y replongent à nouveau. Peut-être représentent-elles non seulement ceux qui sont opprimés, mais aussi l'oppression et la répression que nous portons chaque jour et que nous gardons pour nous-mêmes. »

- Edward Lucie-Smith, critique et historien d’art

La galerie D’Este est fière de présenter une exposition solo des peintures récentes de Ludmila Armata intitulée Misfits. Mieux connue pour ses gravures, Armata se concentre, dans ce nouveau corpus d’œuvres, sur la peinture à l’huile sur toile. L’artiste propose une imagerie plus figurative où les personnages sont certainement en état de détresse. Le thème de l’oppression y est omniprésent. Sur fonds sombres et texturés, elle peint des figures aux membres étirés dans des positions rappelant la souffrance, ou recroquevillées, enveloppées et retenues de force. Les concepts nébuleux autour de la folie, qu’elle soit véritable ou faussement imposée, se trouvent aussi au cœur des préoccupations de l’artiste. Ainsi, Armata est influencée par les diverses méthodes utilisées pour calmer et restreindre, dans certains milieux, ceux qui n’adhèrent pas à la masse et qui s’opposent aux modes de pensée dictées par les autorités. Misfits présente donc les conséquences de la différence et du non-conformisme sur l’intégrité de l’individu lorsque ce dernier agit librement dans un environnement qui le restreint.

Ludmila Armata possède une formation d’envergure en arts visuels. Elle reçoit plusieurs prix et bourses, notamment le Prix de la Fondation Monique et Robert Parizeau en 2002. Elle participe, depuis une vingtaine d’années, à maintes expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger. Ses œuvres se retrouvent dans de nombreuses collections importantes dont celle du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Banque d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada, de la Banque Nationale du Canada, de Loto-Québec et de Desjardins.