ABSTRACTIONS ACTUELLES : Exposition de groupe

Communiqué de presse

ABSTRACTIONS ACTUELLES : Exposition de groupe
Apr 5 – Apr 29, 2018

Abstractions actuelles
5 avril – 29 avril 2018
Vernissage : le 5 avril de 17h à 20h

La Galerie D'Este est heureuse de présenter Abstractions actuelles. Quatre artistes canadiens sont à l’affiche. Tous emploient un langage pictural abstrait. Mais chacun y crée un univers visuel unique. L’abstraction a cette particularité d’être à la fois universelle et singulière.

Dans les tableaux de Fiona Ackerman, Megan Krause, Eric Louie, et Larissa Tiggelers, l’on retrouve un même intérêt pour les couleurs vives et les compositions dynamiques. D’ailleurs, ces tableaux ne se laisseraient certainement pas exposées discrètement dans un salon quelconque. Elles ont trop de personnalité pour cela. Elles ont plutôt tendances à s’exhiber. De toile en toile souffle un vent, tel le mistral, qui soulève, pli ou fait tourner les formes. Rien dans ces images ne semble effectivement fixe. Du point de vue du regardeur, les tableaux semblent également préserver un lien avec la réalité : les coins ombragés chez Tiggelers, les paysages chez Krause et Louie, les motifs végétaux chez Ackerman. L’abstraction conserve donc quelques échos de la réalité, des repères. Enfin, aucun des artistes ne respecte la surface plane de la toile; tous y creusent un espace, une profondeur, un monde à part. Là, toutefois, s’arrête les points communs.

Fiona Ackerman est née en 1978 et d’origine Montréalaise. Elle est une peintre qui vit et travaille à Vancouver, BC.  Ancrée en abstraction, elle avance son œuvre dans des directions divergentes afin de développer un langage stylistique spécifique à son état d’esprit, ou aux objectifs conceptuels qui l’occupe.   

Megan Krause est née à Saskatoon en 1984. Elle vit et travaille à Winnipeg. Guidée par l’intuition, elle construit ses abstractions à partir d’un sentiment d’incertitude face à notre environnement et à son avenir. 

Eric Louie est né en 1977 à Boston, il vit et travaille à Vancouver, BC. Ayant auparavant travaillé dans le genre du paysage, de la nature morte et du portrait, l’artiste fait parfois resurgir dans ses abstractions d’anciennes habitudes figuratives.

Larissa Tiggelers est née en 1986 et partage son temp entre Toronto et Calgary. Dans sa pratique, elle ignore la théorie standardisée de la couleur afin de s’orienter plutôt vers son aspect inconnaissable, et d’entrer dans un espace de contemplation silencieuse.