JEAN-PAUL JÉRÔME : Construction d'espace

Communiqué de presse

JEAN-PAUL JÉRÔME : Construction d'espace
Oct 5 – Nov 12, 2017

C’est avec fierté que la Galerie D’Este propose pour la rentrée culturelle 2017 un nouveau regard sur l’œuvre de l’artiste plasticien de première génération, Jean-Paul Jérôme (1928-2004). Il y a plus de huit ans que la galerie n’avait pas illustré le travail du peintre avec un corpus des plus significatif. Cette exposition est organisée sous la vision commisariale de Simon Morin qui a fait la sélection de plus d’une vingtaine d’œuvres, dont des collages, sculptures et peintures, comprises entre 1992 et 2004. Le commissaire propose une réflexion et une lecture de la composition de l’espace chez l’artiste par une présentation des différents médiums utilisés par le maître plasticien. L’exposition, Construction d’espace, tirée du même titre d’un tableau iconique de Jérôme, a pour thème central l’exploration de la maitrise plasticienne du peintre dans les années de grands bouleversements de l’abstraction au Canada. Élément fondamental dans le langage de Jérôme, le commissaire illustre la rigueur plastique chez l’artiste ainsi que son rapport intime et dichotomique avec l’espace. Les œuvres sélectionnées présentent un pan de la production du peintre jusqu’à ces dernières créations en 2004. Par l’épurement de la forme, le commissaire établit un lien entre cette production et celle des années 1950. Ainsi, la dernière période vient nouer la boucle du retour à une production purement plasticienne.

Jean-Paul Jérôme (1928-2004), cosignataire du Manifeste des plasticiens paru en 1955, est un peintre d’importance dans l’histoire de l’art canadienne. Comptant à son actif plusieurs expositions significatives au Canada, Jean-Paul Jérôme a été honoré en 2003 par une exposition rétrospective majeure présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent. Grand maître du mouvement plasticien, Jean-Paul Jérôme est reçu membre honorable de l’Académie Royale des Arts du Canada en 1978. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections privées, publiques et muséales telles que le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée d’art contemporain de Montréal et la Collection de l’Université de Montréal. Son travail est représenté par la Galerie D’Este à Montréal.