Cynthia Dinan-Mitchell : Botanical Bend

Communiqué de presse

Cynthia Dinan-Mitchell : Botanical Bend
Sep 14 – Oct 9, 2016

Galerie D'Este est heureuse de présenter une exposition solo de l'artiste Cynthia Dinan-Mitchell qui s’amuse à créer des univers colorés et foisonnants où les végétaux, les rubans, les oiseaux et les pierres précieuses se superposent en un collage aussi hétéroclite qu’harmonieux. Chacune des œuvres de la série Méandre Botanique compose en elle un monde unique et autonome, nous invitant à s’y aventurer librement, sans trop réfléchir… ou presque. 

Faisant surgir un peu de poésie dans un quotidien souvent désenchanté, ces œuvres apparaissent comme une sorte de répit dans le flux incessant d’images de catastrophes, de pauvreté et de corruption qui inondent la société contemporaine. Elles sont belles, mais jamais superficielles; critiques, sans être cyniques. Elles proposent simplement autre chose, ou plutôt, elles présentent un nouvel agencement des éléments qui composent notre quotidien. 

Ici, l’artiste s’est inspirée des anciennes illustrations – de celles que l’on retrouve dans les vieilles encyclopédies et les livres de botanique. Nous contemplons alors ces dessins comme nous parcourons les pages d’un carnet de croquis; peut-être celui d’un explorateur ou d’une exploratrice découvrant de nouveaux spécimens animal, végétal et minéral. Cynthia Dinan-Mitchell crée ainsi des « jardins impossibles » où les références au monde contemporain se fondent dans une nature qui, elle, semble appartenir à une autre époque. Il en résulte une vision douce-amère, entre nostalgie et célébration de l’instant présent, qui nous rappelle que la vie et la beauté sont fragiles et qu’il faut savoir les cultiver pour les faire croître et proliférer.

 

Cynthia Dinan-Mitchell détient un baccalauréat de l’Université Concordia et une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger, notamment au Musée national des beaux-arts du Québec, au Musée de Belém et au festival d'art Cupar en Écosse. Elle a été récipiendaire de nombreuses bourses et distinctions, dont le prix Videre-Relève et Plein Sud en 2011. Ses œuvres font entre autres partie des collections du Musée national des beaux-arts du Québec, la Ville de Montréal, et de la Bibliothèque et Archives nationales.

Texte de Anne-Sophie Blanchet, historienne de l'art